Search

Quelle formation pour la conduite d’engins de chantiers?

Conduire un engin de chantier nécessite d’avoir suivi une formation préalable: de quoi se compose-t-elle et qui peut l’enseigner?

engins de chantiers

Source illustration : Getty Images

La formation qui permet de conduire un engin de chantier est la formation CACES R372m. Elle se divise en 10 catégories, qui correspondent chacune à un type d’engin de chantier :

Catégorie 1 : tracteurs et petits engins de chantier mobiles
Catégorie 2 : engins d’extraction et/ou de chargement à déplacement séquentiel
Catégorie 3 : engins d’extraction à déplacement alternatif
Catégorie 4 : engins de chargement à déplacement alternatif
Catégorie 5 : engins de finition à déplacement lent
Catégorie 6 : engins de réglage à déplacement alternatif
Catégorie 7 : engins de compactage à déplacement alternatif
Catégorie 8 : engins de transport ou d’extraction transport
Catégorie 9 : engins de manutention
Catégorie 10 : déplacement, chargement, déchargement, transfert d’engins sans activité de production

 

Cette formation s’étale généralement sur plusieurs jours; elle a pour objectif d’enseigner les bases d’une conduite sécurisée pour différents types d’engins de chantier. Elle allie une formation théorique et pratique. Pour info, la durée de validité d’une formation à la conduite d’engins de chantiers est de 10 ans.

Pour programmer un CACES, les entreprises doivent s’adresser à des organismes certifiés; il s’agit généralement d’auto écoles disposant d’un volet dédié à la formation des professionnels. En Île de France, on peut par exemple citer l’auto-école Couturier, qui assure également la formation de moniteur d’auto-école à Dreux , et plus généralement la formation transport en Eure et Loir.

Le saviez vous?

CACES signifie Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité. Il ne s’agit pas d’un diplôme à proprement parler, mais d’une validation des compétences du collaborateur concerné.

Le CACES ne suffit pas pour la conduite d’engin de chantier : il doit être accompagné d’une autorisation de conduite de l’employeur pour être valable, mais aussi d’un certificat d’aptitude médicale.

Pour aller plus loin :

http://www.couturier-formapro.fr

http://www.inrs.fr/accueil/risques/equipement-travail/exigence-utilisation-equipement/formation-operateur.html

 




Laisser un commentaire