Search

Portage salarial : un statut de plus en plus prisé en France

De nombreux professionnels ont déjà eu l’idée de se lancer à leur propre compte. Toutefois, le contexte économique actuel n’est pas vraiment rassurant. En effet, les risques d’échec sont trop élevés, d’autant plus que l’État n’offre pas les accompagnements nécessaires. Le portage salarial est pourtant une solution intéressante pour devenir indépendant. Ce statut permet de profiter des avantages des salariés tout en bénéficiant d’une réelle indépendance.

Les principes du portage salarial

Le gouvernement encourage davantage les Français à créer leur propre activité pour augmenter le nombre d’emplois, et donc, relancer l’économie. Néanmoins, de nombreux professionnels hésitent à se lancer. En effet, 59% d’entre eux jugent que la conjoncture économique est défavorable. 40% disent toutefois qu’ils sont prêts à tenter l’aventure s’ils trouvent un statut sécurisant. Dans ce registre, le portage salarial est particulièrement intéressant. Aussi appelé « statut hybride », il permet au travailleur de gagner en indépendance tout en bénéficiant des avantages du salariat.

Aujourd’hui, ce concept séduit de plus en plus de monde, soit 75 000 personnes en 2017.

Ce régime de travail désigne une relation contractuelle entre trois parties, dont le « salarié porté », l’entreprise de portage et la société cliente. Pour devenir porté, le professionnel doit solliciter une entreprise de portage salarial et conclure un contrat. Il effectue ensuite une prestation pour une ou plusieurs enseignes au même titre qu’un freelancer. Mais à l’inverse d’un autoentrepreneur, les honoraires seront reversés au « porteur ». Par la suite, celui-ci s’occupe des aspects administratifs, prélève les cotisations sociales ainsi que ses commissions. Après déduction des sommes, la société versera un salaire net au travailleur, suivi d’une fiche de paie.

Les avantages du portage salarial

Le nombre de métiers qui peuvent être portés est très vaste. Les professionnels de l’informatique et les consultants sont les premiers à s’intéresser à ce statut. Mais de nombreux prestataires de service peuvent intégrer une entreprise de portage salarial. En outre, cette structure accepte aussi bien les jeunes diplômés que les séniors, en passant par les demandeurs d’emploi.

Il existe d’ailleurs plusieurs raisons qui encouragent les travailleurs indépendants à opter pour cette solution. La première étant bien sûr la sécurité. Mais cela offre également une certaine flexibilité et une véritable autonomie. Le salarié porté prospecte, négocie et décide de ses missions. Le prestataire est libre de choisir l’endroit où il souhaite travailler, que ce soit dans les locaux de l’agence ou celui de client.

Par ailleurs, intégrer une entreprise de portage salarial permet de se libérer de certaines contraintes administratives. En effet, l’établissement prend en charge la gestion de la comptabilité et des formalités juridiques. Ainsi, la rédaction des contrats, le traitement des factures ainsi que de l’élaboration des fiches de paie ne figurent plus dans les tâches quotidiennes des salariés portés. Ce qui permet de se concentrer sur son métier.




Laisser un commentaire