Search

Typologie du marché de la sécurité privée en France

Olivier Hassid, dans son ouvrage intitulé Les dynamiques actuelles du marché de la sécurité en France, dresse une typologie du marché de la sécurité privée. Dans un contexte sociétal et économique de plus en plus tourné vers le recrutement d’agents de surveillance dans la ville de Paris, Entreprise-Gestion vous aide à y voir plus clair et à cerner l’actuel marché de la sécurité privée.

marché de la sécurité france

En s’appuyant sur l’analyse d’Olivier Hassid, nous distinguons 4 catégories d’entreprises sur le marché de la sécurité privée.

1. Les entreprises internationales aux prestations standardisées

En France ces entreprises proposent différentes prestations, de la surveillance humaine au transport de fonds, en passant par l’installation d’infrastructures de sécurité.

2. Les entreprises internationales à l’expertise technique

Cette typologie fait référence aux entreprises capables de proposer une expertise technique et précise. Comme le précise Olivier Hassid, ce peut être une étude des risques, des conseils relatifs à la gestion de crise, ou bien la réalisation d’un programme anti-corruption.

3. Les entreprises nationales aux prestations standardisées

Pour Olivier Hassid, les entreprises appartenant à cette catégorie se retrouvent notamment dans les syndicats. Par exemple, le Syndicat National des Entreprises de Sécurité qui rassemble essentiellement les PME et TPE.

4. Les entreprises nationales aux prestations évolutives

Pour finir, ce 4ème type d’entreprise se distingue par sa capacité à proposer des prestations évolutives en fonction de l’entreprise et de l’événement. On retrouve ainsi des entreprises de sécurité à Paris comme DPSA Ile-de-France, dont les prestations sur mesures permettent de répondre aux attentes de la clientèle : gardiennage à Paris de biens et de personnes par agents en poste, opération événementielles sensibles et accompagnement, formations professionnelles à la sécurité…

Pour plus d’information sur DPSA Ile-de-France, cliquez ici.




Laisser un commentaire