Search

Evitez les TMS au bureau

Les troubles musculo-squelettiques, également appelés TMS, sont en France la première cause de maladie professionnelle. Si ces troubles sont moins fréquents chez les travailleurs de bureau que chez ceux de l’industrie, ils n’en demeurent pas moins présents. Comment s’en préserver ?

Travailler régulièrement sur un ordinateur quand le poste de travail n’est pas adapté peut entraîner des troubles et notamment des troubles musculo-squelettiques.

Les TMS, qu’est ce que c’est ?

Les TMS se traduisent par des douleurs aux muscles, nerfs et tendons. Ces douleurs peuvent devenir invalidantes et sont généralement dues à des efforts excessifs et des gestes répétitifs. Les TMS peuvent être déclarés comme maladies professionnelles.

Chez les travailleurs de bureau, les TMS sont essentiellement liés au travail sur ordinateur (le travail sur écran impose une posture statique pendant de longues périodes) et les pathologies déclarées chez ces travailleurs touchent essentiellement le cou, les épaules, le poignet et la main.

Les TMS constituent donc un lourd fardeau économique pour l’entreprise. Ce sont en effet les maladies professionnelles les plus fréquentes mais elles sont également à l’origine d’un important absentéisme. D’où l’intérêt pour l’entreprise de prendre ces troubles au sérieux et de tenter d’y remédier.

Quelques conseils pour éviter les TMS

TMS-etrirements-bureauSource Getty Images

On peut facilement réduire le risque de TMS si le poste de travail est aménagé de façon ergonomique.

Des pauses de 5 minutes toutes les heures permettent aux fibres musculaires de se détendre. Se lever, marcher ou simplement changer de position peuvent suffire mais de vraies pauses sont recommandées. Étirez vous pour décontracter vos muscles.

Réglez également votre poste de travail. Votre mobilier de bureau doit comporter une table de 72 à 76 cm et une assise de 40 à 51 cm pour pouvoir garder les pieds à plat au sol. Le haut de votre écran d’ordinateur doit se situer à la même hauteur que vos yeux. Aujourd’hui, de nombreuses marques proposent des fauteuils de bureau adaptés avec soutien lombaire, repose-tête…n’hésitez pas à en discuter avec votre patron. Découvrez quelques exemples de modèles en cliquant ici.

Evitez d’appuyer continuellement vos avant-bras sur la table lors de la frappe et utilisez un repose poignet.

Afin de ne pas rester trop longtemps dans la même position, variez les tâches.

L’INRS (l’Institut National de Recherche et de Sécurité) propose un dossier Mieux vivre avec votre écran et donne des conseils pour optimiser son poste de travail et éviter tous les troubles liés aux métiers de bureau http://www.inrs.fr/accueil/produits/mediatheque/doc/publications.html?refINRS=ED 922




Laisser un commentaire