Search

Comment lancer un financement participatif pour un projet d’entreprise ?

Le monde de l’entreprise et de l’innovation est aujourd’hui en pleine mutation. Parmi les leviers de ce changement on trouve un bouleversement des modes de financement. En effet, les banques accordant de moins en moins facilement leur confiance, il faut trouver d’autres sources de financement. Le crowdfunding est une de ces nouvelles sources.

Trouver la forme de financement la plus adaptée

Une équipe dans un bureau de travail

À chaque projet son financement en crowdfunding. En effet, le crowdfunding regroupe aujourd’hui plusieurs modes de financement aux logiques différentes. Voici les 4 formes de crowdfunding qui existent actuellement

  • Le crowdfunding sans compensation : il consiste en un don pour lequel le contributeur ne reçoit rien en échange. C’est une forme de crowdfunding assez peu recherchée pour un projet professionnel.
  • Le crowdfunding avec compensation : plus répandu, ce type de crowdfunding remercie les donateurs avec des « récompenses ». Si votre projet inclut la commercialisation d’un produit, il n’est pas rare de remercier les investisseurs avec le produit lorsque le seuil de financement est atteint.
  • Le crowdequity : ce financement remercie les investisseurs avec des parts de l’entreprise qui peuvent ensuite leur rapporter gros. C’est un moyen de levée de fonds qui séduit de plus en plus de projet.
  • Le prêt participatif : ce modèle de crowdfunding fonctionne comme un prêt sauf que la banque est remplacée par des particuliers ou des business angels. Ceux-ci touchent des intérêts et sont ensuite remboursés de leur investissement.

Soigner la présentation du projet

Même si vos futurs investisseurs ont des avantages à investir dans votre projet (défiscalisation des investissements dans les PME, contreparties, retours sur investissement, etc), ils prennent tout de même des risques. Pour les rassurer, tâchez de leur présenter un projet clair et attirant. Pour cela soigner les supports de communication ainsi que les études de risques, les plannings, etc. Réunir une petite communauté de fans autour du projet est aussi un bon moyen de rassurer les investisseurs.

Trouver la bonne plateforme

Quel que soit le type de crowdfunding que vous choisissez il vous faudra trouver une plateforme sur laquelle médiatiser votre projet et entrer en contact avec vos investisseurs. Pour le crowdfunding on peut citer Tipee, Ullule ou Kickstarter. Le crowdequity nécessite quant à lui plus d’encadrement et doit donc être mis en place sur des plateformes agrées par l’État.

Il ne vous reste plus qu’à vous lancer et ainsi rejoindre les 20000 projets de crowdfunding financés chaque année en France !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *