Search

Expatriation : les différents statuts possibles !

S’expatrier signifie vivre et travailler dans un autre pays que son pays d’origine. Depuis quelques années, la mondialisation a considérablement changé la manière de travailler et de faire du commerce. Avec des marchés résolument ouverts sur l’international et des besoins en constante évolution, de plus en plus de travailleurs tentent l’aventure de l’expatriation. On fait le point sur les différents statuts :

expatrié-forfait

 

Le détachement

Le salarié est envoyé à l’étranger pour une durée limitée, il travaille exclusivement pour son employeur français depuis un pays étranger. Son principal avantage réside dans son contrat de travail qui reste inchangé à son retour. Le salarié reste affilié au régime de sécurité sociale française.

L’inconvénient du détachement est qu’il coûte cher à l’entreprise donc ce statut est de moins en moins proposé, si il l’est encore, uniquement pour des missions à courte durée avec un niveau de responsabilité élevé de la part du salarié.

 

 L’expatriation

Le salarié est recruté pour travailler spécifiquement depuis l’étranger ou est envoyé à l’étranger pour une très longue période voire de manière indéterminée. Le gros avantage de l’expatriation est que le CDI reprend effet en France si retour du salarié, il y a. Son principal inconvénient reste la perte du bénéfice du régime français pour la sécurité et protection sociale. Le salarié devra s’affilier à la sécurité sociale de son pays d’adoption et/ou à une assurance privée pour une meilleure couverture. La Caisse des Français à l’Étranger (CFE) propose des couvertures sociales pour les expatriations (Hors États-Unis).

 

 Le contrat local

Il peut s’agir d’un salarié détenteur d’un contrat de travail local ayant tenté sa chance seul depuis le pays étranger. Dans certains cas, ce sont des entreprises françaises qui choisissent d’envoyer un salarié à l’étranger et de signer un contrat local. Les contrats locaux coûtent en effet beaucoup moins chers aux entreprises. Pour assouplir les conditions du contrat, des contrats locaux « plus » peuvent être proposés avec une série d’avantages en nature très alléchant pour le salarié.

téléphonie

 

 

Le « Commuting »/ « le Navettage »

Il s’agit d’une forme de mobilité qui est assez récente dans le but d’éviter les frais trop élevés liés à une expatriation d’un salarié et de sa famille. Le principe est le suivant : le salarié travaille dans un pays étranger et revient le week-end dans son pays d’origine auprès de sa famille. Ce statut est évidemment destiné aux pays limitrophes de la France, notamment pour les travailleurs exerçant leur fonction en Suisse ou en Belgique. Dans ce cas de figure, un forfait frontalier avec la Belgique ou la Suisse est indispensable.

Pour le cas d’une expatriation autre part en Europe ou hors Europe un forfait de téléphone pour l’international devient obligatoire pour communiquer avec son pays d’origine. Pour plus d’infos sur les différents forfaits mobiles disponibles, rendez-vous sur : www.transatel-mobile.com

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *