Search

Engins de levage : les formations nécessaires

En milieu professionnel, la conduite d’engins de levage ne nécessite pas forcément un permis de conduire. Toutefois, un employé amené à utiliser un palan électrique ou un pont roulant doit suivre une formation destinée à la maîtrise de l’engin concerné. Celle-ci s’accompagne généralement d’une autorisation de conduite.

Le CACES, une formation qui s’adapte aux spécificités de chaque engin de levage

Trouver un fournisseur de ponts roulants

Avec une partie théorique et pratique, le CACES vise à former les salariés sur de nombreux engins de levage. De par la variété des modèles et des activités professionnelles, il se compose de plusieurs catégories et sous-catégories. Ainsi, il permet de se familiariser avec la conduite et d’assimiler toutes les actions envisageables avec l’appareil. Grue mobile, grue à tour, PEMP (Plate-forme Elévatrice Mobile de Personnes), chariot embarqué, grue auxiliaire de chargement… Cette certification sensibilise aussi à la sécurité et au travail dans un cadre professionnel.

Une formation spécifique pour les ponts roulants et les palans électriques

Malgré un nombre élevé de formations relatives au CACES, certains engins de levage et appareils mobiles ne disposent pas d’une telle certification. C’est le cas des portiques, des palans électriques et des ponts roulants. Pour un usage quotidien ou ponctuel, suivre une formation adaptée reste obligatoire. Dans ce cas, elle s’accompagne de la recommandation R 423. L’attestation de fin de formation indique les spécificités de l’engin de levage maîtrisé. Par exemple, il peut s’agir d’un pont roulant équipé d’une cabine ou d’une commande au sol avec boitier.

L’importance du suivi et de la formation pour une activité saine et sécurisée

D’autres recommandations existent, comme les recommandations R 366 et R 367 pour les gerbeurs, les transpalettes et les chariots tracteurs. Quel que soit le métier pratiqué, le suivi de formation demeure indispensable. Mise à jour des compétences et des normes de sécurité, apprentissage sur des engins de levage plus perfectionnés, comme un palan électrique antidéflagrant… En disposant d’une autorisation de conduite, d’un CACES ou de toute autre certification, les employés sont en mesure de proposer un travail plus efficace et productif.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *