Search

Le rôle crucial du directeur de maison de retraite

Le directeur d’Ehpad doit veiller au bien-être des résidants et gérer le personnel. Photo Pixabay

Que l’on soit résident dans un Ehpad à Bordeaux ou d’une maison de retraite à Nice, il est un interlocuteur incontournable : le directeur ou la directrice.  Il faut dire que le directeur de ce genre d’établissement est un véritable pivot, tant pour les familles que pour le personnel.

Le garant du bien-être des pensionnaires

Le directeur d’Ehpad intervient dès le début de la procédure d’admission des résidants : c’est lui qui se prononce sur les dossiers après que le potentiel résidant a rencontré le médecin coordonnateur. Il faut que les soins de l’Ehpad en question correspondent aux besoins du résidant.

Une autre grande mission du directeur d’Ehpad à Nimes ou ailleurs est de s’assurer que les droits du résidant et de sa famille soient respectés. Il organise par exemple des formations auprès du personnel sur les bonnes pratiques, et s’assure de la bientraitance des pensionnaires.

Le gestionnaire de l’établissement

La gestion est le deuxième gros volet du travail d’un directeur d’Ehpad. Il gère encore et toujours de l’humain et se veut garant des ressources humaines. Ainsi, c’est lui qui s’occupe du recrutement des nouveaux employés – des aides-soignantes aux secrétaires en passant par le personnel d’entretien – et de leurs salaires et paies.

Le directeur d’Ehpad a également pour fonction de s’occuper des plannings et d’organiser les permanences des divers professionnels de santé. Il s’occupe enfin du budget annuel, prévoit les postes de dépense, à savoir les embauches, les éventuels travaux à effectuer, les investissements à prévoir, etc. Un rôle multi-casquette qui lui demande de nombreuses cordes à son arc.

Le garant de l’hygiène et de la sécurité

Côté restauration, il gère également les fournisseurs et s’assure de la qualité des produits. De manière générale, il doit veiller aux règles d’hygiène et de sécurité, très importantes lorsque l’on accueille un public âgé et parfois malade. En cas de dysfonctionnement, c’est sa responsabilité qui est engagée !

En tant que responsable légal de la maison de retraite, le directeur doit mettre en œuvre un projet d’établissement, en partenariat avec des acteurs publics tels que l’ARS (agence régionale de santé), le conseil général ou encore la mairie.

Il coordonne également les opérations avec les partenaires de l’établissement, par exemple les équipes mobiles de soins palliatifs, les transferts à l’hôpital, etc.

On l’aura compris, le directeur d’Ehpad est un véritable pivot et son poste comporte de très importantes responsabilités.

Enregistrer




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *