Search

Comment devenir conducteur routier ?

Le conducteur routier est un professionnel du transport de marchandises, qu’il achemine dans son camion, en respectant les délais et la réglementation en vigueur.

Le métier de conducteur routier

conducteur-routier-camion

Le conducteur routier, appelé également chauffeur routier, est au volant d’un véhicule de plus de 3,5 tonnes, dédié au transport et à la livraison de fret. Il achemine des marchandises par voies routières en respectant les délais et la réglementation en vigueur. Il supervise les opérations de chargement et de déchargement et assure l’arrimage et la surveillance des marchandises. Il gère également l’entretien courant de son véhicule.

Un conducteur routier peut exercer au sein d’une entreprise de transport, pour une société possédant sa propre flotte, ou en indépendant. Lorsqu’il est salarié, le routier est sous les ordres d’un chef d’exploitation logistique. Il peut se spécialiser dans certains types de marchandises (matières dangereuses, animaux, transport frigorifique, etc.). Il conduit alors un type de camion spécifique avec un permis et/ou une formation appropriée.

C’est un métier qui requiert de la vigilance, une très bonne résistance physique et de la rigueur. Le conducteur doit également être doté d’un bon sens relationnel, étant régulièrement au contact de la clientèle, du personnel d’exploitation et des services douaniers.

Les études et formations pour devenir conducteur routier

conducteur-routier-camion

Même s’il est possible de devenir conducteur routier sans diplôme ni expérience, deux diplômes favorisent l’accès à la profession :

  • le CAP Conducteur Routier Marchandises : il se prépare en deux ans après la 3ème. Durant la formation, les candidats sont amenés à passer les permis de conduire B, C et E. La préparation comporte un enseignement général et un enseignement technique, axé sur l’activité logistique ;
  • le Bac Pro Conducteur Transport Routier : il est lui aussi accessible après la 3ème et se prépare en trois ans. La formation dispense un enseignement général ainsi qu’un enseignement professionnel portant sur la gestion et l’organisation d’un transport.

En dehors de ces diplômes, il existe un certain nombre de titres et de formations, notamment le Titre Professionnel de conducteur du transport routier de marchandises sur porteur (CTRMP). Pour le passer, il faut être majeur et titulaire du permis B. La formation dure en général 385 heures. Elle forme au métier de conducteur routier et délivre la Formation Initiale Minimum Obligatoire (FIMO), qualification obligatoire pour les conducteurs de plus de 3,5 tonnes.

Tous les 5 ans, le conducteur routier doit effectuer un stage FCO (formation continue obligatoire à la sécurité) transport de marchandises, afin d’actualiser ses connaissances sur le transport routier, tout comme la formation FCO transport de voyageurs pour les conducteurs routier de voyageurs.

Selon la nature de la marchandise, le routier peut être amené à passer une formation spécifique :

  • formation initiale spécialisation produits pétroliers en citerne ;
  • formation initiale spécialisation citernes ;
  • formation initiale spécialisation GPL ;
  • formation initiale spécialisation matières explosives ;
  • transport sous température dirigée ;
  • transport de denrées périssables ;
  • transport d’animaux vivants.

Ces formations sont dispensées dans de nombreux centres dans l’Hexagone, et portent sur la réglementation professionnelle et les bonnes pratiques.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *