Search

Comment choisir son franchiseur ?

Ouvrir sa boutique à l’aide d’un contrat de franchise peut être très tentant et surtout très intéressant pour les deux parties. Si l’un bénéficie de l’aide d’un professionnel de son secteur présent depuis plusieurs années, l’autre accroît son développement et la présence de sa marque sur le territoire. Voici donc quelques conseils pour bien choisir son partenaire et ouvrir une franchise rentable.

Se renseigner sur la présence du franchiseur

Avant d’acheter une franchise, il est important de se renseigner sur le franchiseur. Sachez que pour avoir une idée de l’efficacité du produit proposé par le franchiseur, celui-ci doit :

  • l’avoir testé via trois autres franchises minimum avec une présence de plus de deux ans
  • avoir une ancienneté suffisamment importante
  • présenter des résultats financiers solides et en progressions
  • proposer d’une structure suffisamment développée pour bénéficier d’un bon appui.

N’hésitez pas à demander l’évolution du chiffre d’affaires de l’enseigne et des franchisés. Aller à la rencontre des franchisés et les questionner est un excellent moyen de mieux connaître le franchiseur. Vous aurez ainsi un meilleur avis sur la qualité d’engagement du franchiseur auprès de ses franchisés et sur le fonctionnement général d’une franchise.

Se renseigner sur l’aspect financier

Si vous vous demandez comment ouvrir une franchise, vous n’êtes pas sans avoir que l’aspect financier joue un rôle important. Le franchiseur doit s’entretenir avec vous des investissements qui vous seront demandés :

  • l’achat ou la location du local
  • le matériel nécessaire à l’exploitation
  • les droits d’entrée
  • les redevances…

deux personnes avec documents papiers statistiques graphiques

Le franchiseur vous demandera un apport personnel minimal. Sachez qu’après votre premier entretien, un dossier d’information pré-contractuel vous sera remis. Vous aurez par la suite un délai de 20 jours minimum pour réfléchir. C’est une étape capitale pour tout futur franchisé car cela vous permet de savoir si le niveau d’activité prévisible est suffisant pour :

  • couvrir toutes les charges de l’entreprise
  • assurer votre rémunération
  • valider le chiffre d’affaire prévisionnel exigé par le franchiseur
  • sécuriser le niveau de votre marge brute
  • valider le niveau des frais généraux.

Si malgré tout des questions persistent, n’hésitez pas à contacter votre franchiseur.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *