Search

Comment améliorer son plan de mobilité ?

Zone urbaine avec pistes cyclables et routes aménagées

unsplash.com

Face à la crise écologique, il est important d’agir. Encouragées par la loi relative à la transition énergétique, les entreprises doivent mettre en place un plan de mobilité afin de réduire l’émission de gaz à effet de serre. Voici quelques conseils pour améliorer les déplacements des salariés.

Plan de mobilité : connaître les acteurs de son entreprise

En France, près de 30% des émissions proviennent du secteur du transport. Les Français ont du mal à se séparer des voitures individuelles. Pourtant, le commuting, ces courts voyages récurrents d’un lieu à un autre, est l’un des facteurs principaux de la pollution urbaine.

Les entreprises de plus de 100 salariés doivent réaliser un plan de mobilité. Afin qu’il soit efficace, il faut connaître les habitudes et usages des différents acteurs, internes comme externes. Réalisez une enquête auprès de vos salariés et de vos clients : comment se déplacent-ils ? où habitent-ils et combien de temps leurs trajets durent-ils ? Autant de questions qui serviront ensuite à aménager un plan de déplacement.

Faire le diagnostic d’accessibilité de son entreprise

Après avoir recueilli les informations nécessaires, vous devez faire un diagnostic d’accessibilité. Évaluez la situation géographique de votre entreprise et les moyens de transport qui permettent d’y accéder. Le lieu est-il bien desservi par les transports en commun ? Quels sont les aménagements possibles ?

La loi encourage les entreprises à s’organiser avec les sociétés voisines et les collectivités territoriales. Ainsi, les améliorations liées au déplacement ne sont pas uniquement internes mais aussi externes. La ville peut construire davantage de pistes cyclables ou bien prévoir la création d’une nouvelle ligne de transports en commun à long terme.

Vélos en libre service

unsplash.com

Inciter les salariés à utiliser les transports doux

Soucieuses de l’environnement, les villes se transforment et développent leur réseau de transports. Parmi les modes de transports doux mis à disposition :

  • Les transports en commun : bus, métro, tramways.
  • Les vélos et trottinettes
  • Les navettes

Ces trois solutions requièrent en parallèle la participation des entreprises. Pour les usagers des transports en commun, remboursez une partie ou l’intégralité des abonnements. Pour ceux qui préfèrent le vélo, proposez une aide financière de type IKV (Indemnité Kilométrique Vélo) et construisez abris de stationnement performants et vestiaires fonctionnels.

Renseignez-vous également sur la possibilité de mettre en place un service de navettes, notamment si votre entreprise possède un grand campus. Récemment adoptées par certaines villes, les navettes autonomes (https://navette-autonome.fr/) révolutionnent le secteur du transport.

100% électrique, ce nouveau type de transport est le futur de la mobilité d’entreprise. Ces mini-bus sans chauffeur, qui s’arrêtent et redémarrent automatiquement, peuvent transporter une quinzaine de passagers à la fois. Par exemple, la navette autonome Berto est entièrement sécurisée grâce à des capteurs et des caméras. Pour en savoir plus sur son fonctionnement, cliquez ici.

Plan de déplacement : multiplier les stratégies d’entreprise

Pour réduire les déplacements, incitez vos salariés à faire des voyages communs. Le covoiturage est une excellente solution pour réduire la pollution urbaine. Mettez en place une plateforme où les employés peuvent s’organiser et savoir qui se porte volontaire et qui emprunte les mêmes trajets. Vous pouvez même prévoir quelques places de parking attitrées aux covoitureurs.

Des heures flexibles réconcilient les plus frileux des heures de pointe avec les transports en commun. Songez également au télétravail, lorsque les postes le permettent, pour un plan de mobilité réussi. Réduire les effectifs sur place est une stratégie de plus en plus adoptée par les entreprises.

 

Pour améliorer votre plan de mobilité, déployez ces différentes stratégies et méthodes. Analysez les usages de vos salariés pour pouvoir répondre à leurs besoins tout en respectant l’obligation réglementaire de la transition énergétique.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *